Saint-Barthélemy

Ma légende des siècles !L’histoire en chansons !   

Saint
Le Massacre de la Saint-Barthélemy, d
Le Massacre de la Saint-Barthélemy, d'après François Dubois

Saint-Barthélemy

Joseph jeune et fier huguenot
Et Marie la frêle papiste
S’acagnarde au bord d'un ruisseau,
Une sieste à l’improviste.
La chaleur de se vingt-quatre août
Les invite à se dénuder,
Mais ils hésitent, ils redoutent,
A la tentation de céder.

Pendant ce temps en ville de Paris,
Le roi ordonne monstrueuse tuerie.
L’amiral Coligny déjà blessé
Est achevé, éventré, dépecé.

Rouge-gorge à peine sauvage
Vient picorer à leurs côtés,
Ils s’amusent, rire au visage
En apercevant l’effronté.
Et leurs doigts frémissants s’effleurent
Ils ont l’air tout atendrézi,
L’oiseau soudainement prend peur,
Les laissant seuls par courtoisie.

Pendant ce temps en ville de Paris,
Les protestants sont traqués sans merci.
Puis au Louvre les amis de Navarre
Tombent à leur tour sous les coups des barbares.

Profitant de leur solitude,
Joseph délivre les tétons
De Marie qui n’est point une prude
Et embrasse le beau garçon.
Il rend vite sans barguigner
Mille baisers légers et doux,
Qu’elle accepte sans rechigner,
Même ceux qu’il glisse dans son cou.

Pendant ce temps en ville de Paris,
Le bon peuple est folie et furie.
Les huguenots sont dagués et pillés,
Les corps jetés en Seine sans pitié.

Et Marie s’offre à la réforme,
Cœur ignore la différence,
A l’ombre d’un malicieux orme,
Ils coqueliquent sans prudence.
Et le goupillon hérétique
Offre sa semence huguenote,
Au jardin point trop catholique,
Marie de plaisir en sanglote.

Pendant ce temps en ville de Paris,
On compte les morts de Barthélemy.
Philippe II fait chanter un te deum,
Pape affiche mine réjouie à Rome.

Joseph si grosse je deviens,
Huche soudain la bachelette,
Père me tuera c’est certain,
O mon dieu, j’ai perdu la tête.
Et toi mon gentil écuyer,
Il te pendra, mon pauvre sot,
Ecorché vif et escouillé,
Ta dépouille pour les corbeaux.

Pendant ce temps en ville de Paris,
Le roi essaie de calmer les esprits.
Mais la folie s’étend partout en France,
On tue, on pille au nom de la conscience.

Joseph pour épargner son vit
Et épouser la pécheresse,
Se fait papiste au plus vite,
Ah Marie vaut bien une messe.
Dans son berceau en bois de saule,
Babille enfantelet Jésus,
Un attendrissant petit drole
Car bien sûr la vie continue.

Pendant ce temps en ville de Paris,
S’oublie vite la Saint-Barthélemy .
Mais Charles IX dévoré de remords
Sera à son tour cueilli par la mort.

Jean-Pierre Georget


Commentaires (1)

1. Axelle 27/10/2009

C'est une vrai histoire ? =O

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site