Vive les courses

 

 Vive les courses

Dans les allées du magasin,
Les caddys roulent de bon matin,
Ils s’entrechoquent sans retenue.
Un vieil homme cherche des gâteaux,
Il tente de stopper son chariot,
Il y renonce bien entendu.

Les vendeuses de cholestérol
Comme des moulins à paroles,
Radotent en chœur avec ceci.
Et bien sûr au rayon poisson,
C’est quasiment la même chanson,
Avec ceci, avec ceci.

Les légumes trop beaux pour être sains
Sont malaxés de main en main
Par des clients pas très soigneux.
Les gros poulets sont entassés
A vous dégoûter d’en manger,
Sans vouloir être dédaigneux.

Les odeurs agressent les narines,
Pas un seul parfum ne domine
Dans ce bon cocktail olfactif.
Des bouteilles de vin sont brisées,
Du blanc, du rouge et du rosé,
Avouez que c’est décoratif.

Mais le sourire de la caissière,
Avec ses dents très carnassières,
Efface ces inconvénients.
Allez sortez vos cartes bleus,
Bien bouffer ça vous rend heureux,
Faut bien fêter le nouvel an.

Ju’âne Pedro

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site