Valérie

Valérie

Je ne veux pas de couverture,
Dans les journaux avec François,
Certes  j’ai une jolie figure,
Mais avant j’veux la bague au doigt.
Notre liaison est discrète,
Sans image à la sauce glamour,
Cupidon n’a pas d’étiquette
Et se moque des grands discours.

Au premier rang dans les spectacles
Du prochain Che républicain,
J’applaudis et porte au pinacle
Ce beau héros dans un corps sain.
Finis les rondeurs un peu floues,
Pour mon homme aux pommettes saillantes,
Le frêle agneau s’ transforme en loup,
Avec diatribes fortes et brillantes.

Il va mettre au pas la Merkel,
A grand coup de menton rageur
Et puis découper au scalpel
Le traité des conservateurs.
Il sera mon Bayard à moi,
Don Quichotte à fière figure,
Et tant-pis pour la bague au doigt,
Je pose pour la couverture.

Car je suis la new dame de France,
Avec l’espoir d’une vie meilleure,
Envoyez bordel  l’espérance,
Nous allons vaincre la rigueur.
Dans cinq ans vous aurez Copé,
Alors profitez de Hollande,
Car Jean-François vous f’ra banquer
Toutes nos généreuses offrandes.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site