Créer un site internet

Vaccin contre la rage !

    Vaccin contre la rage

 

Manu à l’Elysée semble très énervé,

Le pays tout entier déclame sa colère.

Le sam’di et l’dimanche s’envolent les pavés,

La guéguerre civile, ah mon Dieu quelle galère !

 

Les revendications s’exacerbent en chœur,

« Moi j’veux ci, moi j’veux ça », sinon ça va saigner.

On braille dans la rue sa rage et sa rancœur,

On veut plus de pognon pour remplir son panier.

 

Et sur les chaînes Nymphos ça s’engueule à tout va,

Devant les citoyens excités comme des puces.

Les solutions s’affichent devant les caméras,

Pour bien éradiquer ce satané de virus.

 

Le professeur Moumoute, un génie bien connu,

Propose au Président un remède miracle :

une injection rapide dans la partie charnue

De l’électeur et hop, il devient très affable.

 

Désormais les français sont câlins et dociles,

Ils lèchent tendrement l’cul du gouvernement.

Pas le moindre matou dans les boul’vards défile,

Chacun respecte bien le sacré confin’ment.

 

Et les râleurs d’hier deviennent courtisan,

Melronchon s’agenouille devant l’ Roi Macaron.

Il n’ose plus gémir des discours déplaisants,

Il est devenu doux, le trop vieux fanfaron.

 

Marine la starlette crie la gloire de Manu,

Avec une tendresse parfois très émouvante.

Bien loin des invectives cruelles et convenues,

Elle répète à l’envi : « Ah que je suis contente » !

 

La police fraternise avec les gilets jaunes

Qui ne sont plus rebelles mais soumis comme des anges.

Plus de contestation au sein de l’Hexagone,

Syndicats et patrons se couvrent de louanges !

 

Les violents terroristes cajolent leurs otages

Puis les libèrent très vite avec plates excuses.

La France n’est plus qu’amour et les français sont sages,

Même s’ils boivent un peu trop, enfin bref, ils s’amusent !

 

Macaron est élu à nouveau Président

Et Brigitte met au monde un joli nourrisson.

Tout le monde est heureux, des petits jusqu’aux grands,

La vie devient joyeuse comme cette chanson.

 

Remercions fortement le professeur Moumoute,

De nous avoir fourni ce vaccin si magique.

A chacun son chemin et à chacun sa route,

Dans cette société dev’nue philanthropique.

 

Manu à l’Elysée semble très apaisé,

Le pays tout entier l’adule et le vénère.

Le sam’di et l’dimanche on rescelle les pavés,

Adieu la guerre civile et adieu la galère !

 

 

Ju’âne Pedro , 9 décembre 2020

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×