Triple A

Triple A



Il est mort notre triple A,
Un brave petit gars volontaire,
Il est foutu le triple A,
Les agences l’ont foutues parterre.

C’est la panique dans le quartier,
La fin du monde est à nos portes,
La France au monde fait pitié,
On prie partout pour qu’elle s’en sorte.

La famine menace les soudeurs,
La faillite détruit l’avenir,
Au travail, on n’a plus d’ardeur,
Certains sont prêts à en finir.

Qui sauvera notre pays
De la désolation suprême ?
Evidemment, c’est Sarkozy,
C’est lui le roi, c’est lui la crème.

Il traine d’usine en usine,
Pour caresser les ouvriers,
Faut dire qu’il a vraiment bonne mine,
Avec un casque de chantier.

Ils dansent avec son Angela,
Un tango politique savant,
Déjà les cloches sonnent le glas
De l’euro, que c’est émouvant.

Tout ça à cause du triple A,
Qu’on va enterrer ce matin,
On l’aimait tant ce petit gars,
C’est comme ça , c’est le destin.

Il est mort notre triple A,
Un brave petit et volontaire,
Il est foutu le triple A,
Les agences l’ont foutus parterre.


Ju’âne Pedro

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site