Roselyne blues !

Roselyne blues !


Ah non, pas d’ingérence
Jure la main sur le cœur,
Roselyne !
Retour de l’espérance,
La gloire pour les vainqueurs,
Elle devine.

Mais en attendant,
C’est la merde, c’est la merde,
On s’en fout pourtant,
Ben, qu’ils perdent, ben qu’ils perdent !!

C’est quand même pas quatorze dix huit,
La France quasiment en faillite,
Ça fait tout juste un petit pschitttttt
Dans cette actu qui vole si vite.

Ah les bleus ont perdu,
Ben, je ne savais pas,
Ont-ils touché leur du
Par le bon Nicolas ?

La France entière vénère,
Hurle à l’humiliation,
Le temps d’la drôle de guerre,
La décomposition.

Ils faut pendre les joueurs
Sous l’arc de triomphe,
Les maudits naufrageurs,
Qui franch’ment nous les gonflent !

Pardon pardon pardon,
D’avoir fauté bordel,
La grève, ah non ! ah non !
Pas un péché véniel !

L’entraîneur est roué
Sur la page publique
Des journaux enroués
Par leurs cris hystériques !

Le ballon tourne plus rond,
Les supporters s’écroulent,
La danse du gazon,
Nous fait perdre la boule.

Ah non, pas d’ingérence
Jure la main sur le cœur,
Roselyne !
Retour de l’espérance,
La gloire pour les vainqueurs,
Elle devine.

Mais en attendant,
C’est la merde, c’est la merde,
On s’en fout pourtant,
Ben, qu’ils perdent, ben qu’ils perdent !!


Ju’âne Pedro hihannnnnnnnnnn !!!!

   

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site