Prisonnier

Prisonnier

Un prisonnier dans sa cellule
Souffre de la forte canicule,
Outre atlantique.
Six cent cinquante mètres carrés,
Dans une demeure délabrée,
C’est pathétique.
Alors, il creuse et creuse encore,
Pour s’offrir à la liberté,
Un grand tunnel sous l’océan.
Il creusera jusqu’à la mort,
Sauf bien sûr à l’heure du thé,
Têtu comme un adolescent.

Monte-Cristo des temps modernes,
Avec la barbe sur les genoux,
Il ne supporte plus la vie terne
Qu’il passe à casser des cailloux.

Des cailloux de chez Jérémy,
Un jeune ingénieur de carrière,
Le prisonnier s’épuise, gémit,
La belle vie, c’est loin derrière.

Amaigri et le ventre vide,
Dans une atmosphère si hostile,
L’homme à triste figure livide,
Pense à la future reine de Lille.

Un maton apporte la soupe,
Avec un morceau de porc cuit,
Ah il n’a plus le vent en poupe,
Il est cafardeux comme la nuit.

Au parloir, son épouse fidèle,
Essaie de lui crier je t’aime
Mais lui lève les yeux au ciel,
On a déjà assez d’problèmes.

Un prisonnier dans sa cellule
Souffre de la forte canicule,
Outre atlantique.
Six cent cinquante mètres carrés,
Dans une demeure délabrée,
C’est pathétique.
Alors, il creuse et creuse encore,
Pour s’offrir à la liberté,
Un grand tunnel sous l’océan.
Il creusera jusqu’à la mort,
Sauf bien sûr à l’heure du thé,
Têtu comme un adolescent.


Chut !

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site