Les corbeaux du net

 

Les corbeaux du net

Les corbeaux prennent leur envol
Sur la folle toile du net
Et distillent la bonne parole,
Bien sûr que des propos honnêtes.
Les corbeaux jouent les procureurs,
Il est coupable pas de doute,
Ils font circuler les  rumeurs,
De la vérité ils s’en foutent.

Les corbeaux croassent,
Oh c’est dégueulasse,
Les corbeaux menacent,
Il faut qu’il y passe,
Les corbeaux s’excitent,
Faut le pendre et vite !

Et les messages ravageurs
Ignorent la diffamation,
Si c’est pas lui, c’est donc sa sœur,
Et on balance sans précaution.
Très courageux, mais anonymes,
Les justiciers pointent du doigt
Avec jouissance leurs victimes,
Qui subissent un chemin de croix.

Les corbeaux croassent,
Oh c’est dégueulasse,
Les corbeaux menacent,
Il faut qu’il y passe,
Les corbeaux s’excitent,
Faut le pendre et vite !

Et de cracher tout leur venin,
Sur le grand pilori du net,
Ces petits mots semblent bénins,
Ils  s'amusent, c'est vraiment la fête.
C’est si bon de se défouler
Et de hurler avec les loups,
Quant au boulot on n’ose râler,
Devant son p’tit patron si doux.

Les corbeaux croassent,
Oh c’est dégueulasse,
Les corbeaux menacent,
Il faut qu’il y passe,
Les corbeaux s’excitent,
Faut le pendre et vite !

Les corbeaux croassent,
Oh c’est dégueulasse,
Les corbeaux menacent,
Il faut qu’il y passe,
Les corbeaux s’excitent,
Faut le pendre et vite !

Ju’âne Pedro

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×