La grève

La grève


Entre privé et le public,
C’est la guerre
La république est hystérique,
Quelle misère !!!

Allez former vos bataillons,
Il faut lutter contre Fillon,
Les banderoles flottent au vent,
Faut bosser plus dorénavant !

Les étudiants sont agités,
Les trains refusent de démarrer,
Les reportages fusent au JT
Mais moi cela me fait marrer.

Car moi je m’en fous,
J’aime trop mon métier,
Mon poste à souder,
C’est mon p’tit joujou.
On se repos’ra
Quand on sera mort,
Avec Nicolas,
Je suis bien d’accord.

Ils ont vingt ans et ils s’inquiètent
Prématurément pour la r’traite,
Qu’ils vivent donc au jour le jour,
Le temps qui passe on le savoure.

Président si j’ai la santé,
Je souderais jusqu’à cent ans,
Ou même plus si vous le souhaitez,
Je ne suis pas un gros fainéant.

Oui moi je m’en fous,
J’aime trop mon métier,
Mon poste à souder,
C’est mon p’tit joujou.
On se repos’ra
Quand on sera mort,
Avec Nicolas,
Je suis bien d’accord.

Travail famille et la patrie,
Bon sang trêve de plaisant’rie,
Travaillez plus vous rend heureux
Avec du vin, du pain des jeux.

Allez former vos bataillons,
Les banderoles flottent au vent,
Il faut lutter contre Fillon,
Faut bosser plus dorénavant !

Ouais moi je m’en fous,
J’aime trop mon métier,
Mon poste à souder,
C’est mon p’tit joujou.
On se repos’ra
Quand on sera mort,
Avec Nicolas,
Je suis bien d’accord.

Entre le privé et l’public,
C’est la guerre
La république est hystérique,
Quelle misère !!!

Jean-Pierre

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site