Jardin

 

C’est un petit coin de jardin,

Il y fleure une joie de vivre,

On s’y amuse tôt le matin

Et ses doux parfums nous enivrent.

 

C’est un petit coin de bonheur,

Bien loin de la folie humaine,

On ignore forcément la peur,

Préférant  l’amour à la haine.

 

Quelques fleurs de toutes couleurs,

Réveillent la langueur de l’automne,

Le soleil brille, chauffe les cœurs,

Les rires un peu partout résonnent.

 

Quelques jeunes pousses insouciantes,

Affichent fièrement leur vingt ans,

Dans une ambiance effervescente,

Ils chantent en attendant l’printemps.

 

Mais les ravageurs ont frappé

Les corolles trop exposées,

Plongeant dans un hiver glacial,

Ce jardin encore estival.

 

Mais les ravageurs ont tués

Les rêves et projets d’avenir,

Les larmes se sont substituées

Au sacro-saint plaisir de rire.

 

Reviendront-ils ces ravageurs,

Tenter d’éteindre les Lumières ?

Reviendront-ils semer l’horreur,

En massacrant leurs sœurs, leurs frères ?

 

Dans ce petit coin de jardin,

On apprend à garder l’espoir,

En dissertant, fauss’ment badin,

Sur les folies de notre histoire.

 

C’est un petit coin de jardin,

Un peu perdu dans l’univers,

Ses habitants sont les terriens,

Ils passent leur temps à s’faire la guerre…

 

Ju’âne Pedro, 6 décembre 2015

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site