Il la sent bien...

Il la sent bien...
 
Il la sent bien cette élection,
Nicolas président d’chez nous,
Il vibre avec rage et passion,
Mais bon il va l’avoir dans l’cou.
 
Ses députés s’affolent,
Certains sont très vénères,
Ils déclament leur ras l’bol
Car le roi est à terre.
Les sondages sont minables,
Les journalistes moqueurs,
Adieu propos affables
Avec main sur le cœur.
 
La défaite menace
A la une des journaux,
Sarko reste de glace,
Caresse les nationaux.
C’est la fuite en avant,
Hissez le drapeau sombre,
Chante chante Guéant,
Hilares, sous les décombres.
 
Les rats quittent le navire
Avant la grosse tempête,
L’UMP se déchire,
C’est la fin des courbettes.
Il est le mauvais ch’val,
Le brave hyper actif,
Borloo devient rival,
Quel bilan négatif.
 
Et les candidatures
Poussent comme champignons,
Ils chantent la rupture,
Les anciens compagnons.
C’est la loi du vaincu,
La fronde lance ses pierres,
L’électeur est cocu
Et forcément amère.
 
Il la sent bien cette élection,
Nicolas président d’chez nous,
Il vibre avec rage et passion,
Mais bon il va l’avoir dans l’cou.
 
Ju'âne Pedro
 
 

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×