Grippe

Grippe

C’est la grippe sarkosienne,
Une grippe hyperactive
Le sang boue dans tes veines,
Pas certain qu’tu survives.
C’est la grippe sarkosienne,
Elle t’assomme brutal’ment,
La fièvre se déchaîne,
Tu luttes courageus’ment.

Ah la santé n’a pas de prix,
Pas comme le steak au monoprix !

Le virus est partout,
Virulent, volontaire,
Il décide de tout,
Il nomme et légifère.
Il choisit les programmes
De la télévision,
Si l’opposition rame,
Le maître fait illusion.

Ah le pouvoir n’a pas de prix,
Pas comme le steak au monoprix !

Aïe le virus s’attaque
Aux juges d’instruction
Qui vont finir patraques,
En décomposition.
Gripper l’indépendance
Est un acte salutaire
Et les corrompus dansent,
Vive la crise financière.

Ah l’injustice n’a pas de prix,
Pas comme le steak au monoprix !

Grace à lui Obama
Est élu président,
Il va sauver Gaza
Bien sûr c’est évident.
Le monde est à ses pieds,
On salue son courage,
Même les sans papier
Saluent  sa sainte image.

Ah toutes ces guerres n’ont pas de prix,
Pas comme le steak au monoprix.

Il tance les banquiers,
Sermonne l’opposition,
Et puis au monde entier,
Il donne des leçons.
La France centre du monde
Changera la planète,
Cette grippe féconde
Nous fait mal à la tête.

Une overdose à petit prix,
Pas comme le steak au monoprix.

Aujourd’hui il s’inquiète,
Se méfie des vaccins,
La gauche sort de sa couette
Et sonne le tocsin.
Les syndicats s’agitent,
Les députés s’énervent,
Le virus cogite,
Il semble moins en verve.

Ah la déprime n’a pas de prix,
Pas comme le steak au monoprix.

C’est la grippe sarkosienne,
Une grippe hyperactive
Le sang boue dans tes veines,
Pas certain qu’tu survives.
C’est la grippe sarkosienne,
Elle t’assomme brutal’ment,
La fièvre se déchaîne,
Tu luttes courageus’ment.

Ah la santé n’a pas de prix,
Pas comme le steak au monoprix !

Ju’âne Pedro

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×