Fraternité

 

 Fraternité

Après un combat de Titan,
C’est Martine qui l’a emporté,
Ségolène dit c’est épatant,
En deux mille douze, je vais gagner.

Gross’ malheur la guerre au PS,
Les militants sont en détresse.
Sur son arche Délanoé
Les a vraiment abandonné.

Qui sera de la fine équipe,
Il va falloir se mettre d’accord,
Ce n’est pas facile, nom d’une pipe,
Mêm’ la foi chevillée au corps.

Gare à la terrible bousculade
Pour être de la direction,
Ils en sont tous vraiment malades,
Les militants en dépression.

C’est sans doute leur côté gaulois,
Faut que sa saigne, faut que ça cogne,
Et chacun veut dicter sa loi,
Regardez les ils font la trogne.

Mais je les aime bien quand même,
Ces socialistes virulents,
Demain ils chanteront on s’aime,
Et renvers’ront l’gouvernement.

Hihan !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site