Formations internes

Formations internes

Ah les p’tites formations internes
Rendent la vie d’usine moins terne,
Les jeunots comme les vieilles badernes
Jonglent avec la méditation.

Tous ces gestes répétitifs,
Sans utiliser mon cerveau,
M’ont rendu certes, un rien rétif
Aux trop intellectuels travaux.
Déconnecté depuis longtemps
Des réflexions philosophiques,
Je laisse défiler le temps,
Dans un ennui soporifique.

Ah les p’tites formations internes
Rendent la vie d’usine moins terne,
Les jeunots comme les vieilles badernes
Jonglent avec la méditation.

Mais c’est si bon d’être ignorant
Et de balayer le savoir
Qui deviendrait vite encombrant
Et envahirait ma mémoire.
Les démonstrations formatées,
Me donnent des crises d’urticaire,
Je veux rester un âne bâté,
Dénué de vocabulaire.

Ah les p’tites formations internes
Rendent la vie d’usine moins terne,
Les jeunots comme les vieilles badernes
Jonglent avec la méditation.

Et je laisse  mes sombres pensées
Aux érudits de qualité,
Car c’est si bon de rêvasser
A de banales futilités.
Alors mon encéphale roupille,
Sur un nuage hilarant,
Bien installé dans les vétilles,
Comme le cancre du dernier rang.

Ah les p’tites formations internes,
Rendent la vie d’usine moins terne,
Il faut éclairer les lanternes,
Ah c’est bien utile l’instruction !


 Ju’âne Pedro

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site