En attendant l’hiver

En attendant l’hiver

 

En attendant l’hiver,

Allons glaner au bois

Champignons et châtaignes.

Les feuilles déjà sèches

Protestent sous nos pas,

L’humidité s’installe.

 

En attendant l’hiver,

Les hommes verts giboient,

Sur la forêt, ils règnent.

Leurs âmes déjà sèches

S’amusent du trépas

D’un bien brave animal.

 

En attendant l’hiver,

Le brouillard enveloppe

Les courageux chasseurs.

Et toi le promeneur,

A la mine distraite,

Prend garde aux petits plombs.

 

En attendant l’hiver,

Un prédateur trop myope

S’est trompé, quel malheur.

Toi pauvre promeneur,

T’en reçois plein ta tête

Qu’explose comme un ballon.

 

A chacun ses occupations,

Je préfère écrire des chansons,

En attendant l’hiver… 

 

Ju’âne Pedro   (octobre 2013)

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site