Cohabitation !

Cohabitation !

 

La nuit et en cadence,

Les braves retraités,

Sur le parking, ils dansent,

En se saoulant de thé.

 

Mais toi tu t’en fous,

T’habites pas chez nous !

T’habites en zone pavillonnaire

Avec des voisins débonnaires !

 

Les pauvres étudiants,

Usés par les études,

N’en croient par leurs tympans,

Le collectif, c’est rude.

 

Mais toi tu t’en fous,

T’habites pas chez nous !

T’habites en zone pavillonnaire

Avec des voisins débonnaires !

 

Un bel éléphant rose,

Echappé de tes rêves,

Barrit, tortille du prose,

Putain, ça les achève.

 

Mais toi tu t’en fous,

T’habites pas chez nous !

T’habites en zone pavillonnaire

Avec des voisins débonnaires !

 

Un troupeau de fêtards,

Moyenne d’âge, cent ans,

Explose des pétards,

En riant, tremblotant.

 

Mais toi tu t’en fous,

T’habites pas chez nous !

T’habite en zone pavillonnaire

Avec des voisins débonnaires !

 

La fanfare de l’hospice,

Nous joue l’temps de cerises,

Un terrible supplice,

Imagine, réalise !

 

Mais toi tu t’en fous,

T’habites pas chez nous !

T’habites en zone pavillonnaire

Avec des voisins débonnaires !

 

Sur le gazon humide

De rosée matinale,

Les vieillards intrépides,

Se moquent de la morale.

 

Mais toi tu t’en fous,

T’habites pas chez nous !

T’habites en zone pavillonnaire

Avec des voisins débonnaires !

 

Ils copulent à outrance,

En hurlant leur jouissance,

Certains semblent en transe

D’autres en renaissance.

 

Mais toi tu t’en fous,

T’habites pas chez nous !

T’habites en zone pavillonnaire

Avec des voisins débonnaires !

 

Et quand ils sont repus,

Ils retournent dormir,

Franch’ment, on n’en peut plus,

Ah ça va mal finir !

 

Mais toi tu t’en fous,

T’habites pas chez nous !

T’habites en zone pavillonnaire

Avec des voisins débonnaires !

 

Pendant que les vieux ronflent,

Nous les jeunes, on travaille,

Bordel, ils nous les gonflent,

Viv’ment les funérailles !

 

Mais toi tu t’en fous,

T’habites pas chez nous !

T’habites en zone pavillonnaire

Avec des voisins débonnaires !

 

Ju’âne Pedro  hihan !!!!!!! (octobre 2013)

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site