Bleuets !

Bleuets !

 

         



Les Français délaissent la rose
Pour aller cueillir le bleuet.
Certes cela me rend morose,
Chacun vote comme il lui plaît.
Pourtant ils se sont bien battus
Les socialistes, en rangs serrés,
Pourtant ils se sont bien battus,
Entre eux, ils se sont massacrés.

Et dans l’azur si beau, si bleu,
Pas le moindre nuage rose,
Tristement, à la queue leu leu,
Ils s’en iront, je le suppose.
Adieu émouvant et sincère
Aux députés de notre gauche,
Adieu émouvant et sincère,
Vilain Sarko qui nous les fauche.

Faut dire qu’ils ont bien su y faire
Pour mériter cette raclée,
Pas question d’être solidaire,
Toujours à pleurer, renâcler.
Alors Ségolène a perdu,
Les socialistes se chamaillent,
Alors Ségolène a perdu
Et au parti, c’est la pagaille.

Dans nos jardins et pour cinq ans,
Se multiplieront les bleuets,
C’est sans doute bien emmerdant,
Mais c’est bien fait pour ces benêts.
Qu’ils viennent trimer à l’usine,
En attendant deux mille douze,
Qu’ils viennent trimer à l’usine,
Ça va les guérir de leur blues.

Les Français délaissent la rose
Pour aller cueillir le bleuet.
Certes cela me rend morose,
Chacun vote comme il lui plaît.
Pourtant ils se sont bien battus
Les socialistes, en rangs serrés,
Pourtant ils se sont bien battus,
Entre eux, ils se sont massacrés.

 

                        

                                      

                                                   Jean-Pierre hihan !!!!

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×