Tagliatelles

Tagliatelles Elle va manger chez moi La gentille demoiselle De si bonnes tagliatelles, Ah j’ai le cœur en fête ! Elle va manger chez moi La gentille demoiselle De si bonnes tagliatelles Parfumées à l’aneth. Dans un verre à moutarde J’ai mis quelques prim’vères, Une lumière trop blafarde Rend l’atmosphère austère. J’allume une bougie Qui enfume la cuisine, J’ai un petit logis Qui fait bien triste mine. Loin d’être un top modèle, Je n’ suis pas Mister France Et mon regard révèle Ma terrible différence. Me débrouille comme je peux Pour être indépendant, J’fais semblant d’être heureux En plaisantant tout l’temps. Ma semaine de travail C’est d’remplir des cartons De p’tites pièces en ferraille, Sur qu’c’ n’est pas bien coton. Quand je rentre le soir Seul avec mon jeune chat J’essaie d’broyer du noir Mais j’ n’y arrive même pas. Avec la demoiselle J’aurai une jolie vie, Les si bonnes tagliatelles Se mang’ront à l’envie. On s’ra bien tous les trois, Elle, moi, le chat d’gouttière, On vivra comme des rois Dans notre douillette tanière. Je vous parle, mais l’temps passe, Elle n’est pas encore là, C’est peu dire qu’ça m’tracasse, C’est sur elle n’ viendra pas. Oh sans doute qu’elle rigole Avec un mieux que moi, Du pauvre et triste mongol, C’n’est pas la première fois. Mangera pas chez moi La gentille demoiselle, Devant mes tagliatelles J’ai le cœur en défaite. Mangera pas chez moi La gentille demoiselle, Je mange mes tagliatelles Seul devant mon assiette. Jean-Pierre :58:
Commentaires (2)

1. JP 09/07/2005

Merci fredaline

2. fredaline 06/07/2005

tres beau texte tendre et realiste

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×