Roquefort !

 

 

 

 

 

Roquefort !  

 

C’est une fille très propre sur elle,

Une sympathique demoiselle,

Sportive, sautillante et coquine

Qui dans le village se dandine.

Son péché mignon toutefois

N’est pas commun je vous l’accorde,

Ne le répétez surtout pas,

Vous allez semer la discorde.

 

Elle n’aime que le roqu’fort,

Avec du bon pain aux fruits,

Elle n’aime que le roqu’fort,

Elle en rêve même la nuit.

 

Son compagnon, fin gastronome

Lui mijote de bons plats aux pommes

Et de délicieuses blanquettes

D’agneau, de veau et de chevrette.

Hélas elle boude sa cuisine

En repoussant vite son assiette,

Tout en faisant une triste mine,

En grignotant de petites miettes.

 

Elle n’aime que le roqu’fort

Avec du bon pain aux fruits,

Elle n’aime que le roqu’fort,

Elle en rêve même la nuit.

 

De la voir ainsi dépérir,

Le  cœur de son amant chavire,

Il culpabilise fortement,

En cuisinant les aliments.

Caviar, foie gras, saumon fumé,

Bien présentés sur porcelaine,

Sont très méchamment dédaignés

Par sa belle qui lui fait d’la peine.

 

Elle n’aime que le roqu’fort,

Avec du bon pain aux fruits,

Elle n’aime que le roqu’fort,

Elle en rêve même la nuit.

 

Mais un jour la nymphe lui avoue

Son secret qui reste entre nous,

Son grand amour pour le roqu’fort,

Qu’elle lui cachait, bien sûr à tort.

Alors boul’versé le grand chef,

Lui prépare depuis de bons plats

Au roqu’fort à la sauce Joseph,

C’est un génie cet homme la !

 

Elle ne mange que du roqu’fort,

Avec du bon pain aux fruits,

Elle ne mange que du roqu’fort,

Et hop la vie lui sourit !

 

Pas de quoi en faire un fromage !!!!!

                                             

 

 

Ju’âne Pedro Vieudébry

 

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site