Plus envie de...

      Plus envie de...




J’n'ai plus envie de pleurer aux enterrements,
Avec ces souvenirs, avec le temps qui passe,
J’n'ai plus envie de pleurer aux enterrements,
Même si à nos enfants, faut bien laisser la place.

Mais avancer dans l’âge a ses obligations,
Les randonnées funèbres sont certes plus présentes
Et c’est bien sur le cœur qui lance l’invitation
A ces cérémonies toujours plus émouvantes.
Sur les marches de l’église les tristesses chuchotent
En regardant la boîte toute habillée de fleurs,
Le clocher imposant égrène quelques notes
Et les mouchoirs essuient furtivement les pleures.

J’n'ai plus envie de pleurer aux enterrements,
Avec ces souvenirs, avec le temps qui passe,
J’n'ai plus envie de pleurer aux enterrements,
Même si à nos enfants, faut bien laisser la place.

Et les mots les plus simples expriment le désarroi
Face à l’injustice de cette macabre loterie,
Pourquoi lui, pourquoi elle, pourquoi suis-je encore là,
Spectateur fatigué à l’âme endolorie.
Et les orgues résonnent dans le chœur de l’église
Exacerbant l’intensité de l’émotion
Et les images défilent et puis s’immortalisent
Au sein de nos mémoires, tiroir résignation.

J’n'ai plus envie de pleurer aux enterrements,
Avec ces souvenirs, avec le temps qui passe,
J’n'ai plus envie de pleurer aux enterrements,
Même si à nos enfants, faut bien laisser la place.

Et puis viendra le jour, après quelques combats
Où l’on sera enfin le héros de la fête,
Parfumé à l’encens sans trop avoir le choix,
En partance pour les nues sans tambour ni trompette.
Nos vies sans surprise seront offertes en pâture
A l’assistance muette et ivre de compassion
Qui retrouvera rire, en fin de sépulture,
Le bonheur d’être en vie et ses occupations.

J’n'ai plus envie de pleurer aux enterrements,
Avec ces souvenirs, avec le temps qui passe,
J’n'ai plus envie de pleurer aux enterrements,
Même si à nos enfants, faut bien laisser la place.


Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×