Les vieux cons

 

 

Les vieux cons

 

Les jeunes sont insolents

Je les déteste tous,

Ils se moquent en parlant

De nos poumons qui toussent.

Les vieux sont si fragiles

Qu’un petit coup de vent

Rend leur cerveau sénile,

Déjà pas trop savant.

 

Aux chiottes les djeunes,

Les vieux sont funs,

Aux chiottes les djeunes,

Aux chiottes les djeunes !

 

Ils défilent dans les rues

Avec un air narquois,

Sont tous comme Delarue,

Ils sniffent n’importe quoi.

Ils éructent des chants

En anglais sans saveur,

Organisent dans les champs

Des party de raveur.

 

Aux chiottes les djeunes,

Les vieux sont funs,

Aux chiottes les djeunes,

Aux chiottes les djeunes !

 

Ils ont des chiens qui pètent

Dans nos beaux pavillons,

Ah les vilaines bêtes,

Qui souillent nos paillassons,

La rage étreint les vieux

Comme un dernier sursaut,

Levant les yeux aux cieux

En criant , qu’ils sont sots !

 

Aux chiottes les djeunes,

Les vieux sont funs,

Aux chiottes les djeunes,

Aux chiottes les djeunes !

 

La jeunesse au pouvoir,

C’est la fin du pays,

Ah ils vont en faire voir

Aux papys, aux mamies,

Le drapeau Mac Donald

Avec du pain de mie,

Et Mickey et Donald,

Comme philosophie.

 

Aux chiottes les djeunes,

Les vieux sont funs,

Aux chiottes les djeunes,

Aux chiottes les djeunes !

 

Ainsi parlent ces vieux

A la nostalgie grasse,

En soupirant au pieu

Quelques actions de grâce,

Qu’ils s’endorment en silence

Dans un dernier soupir,

Nous on rit et on danse,

En se moquant du pire.

 

Pffffffffffff !

Les djeunes

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site