Le pavillon

LE PAVILLON Au milieu d’un morceau d’gazon Se dresse un joli pavillon Avec une très large parabole Qu’arrosent les merles en plein envol. La p’tite maison témoin d’nos vies, Avec son mignon lampadaire, La p’tite maison qu’on a bâtie Nous a dévoré nos salaires. Elle n’est pourtant pas prétentieuse, Elle n’a pas la mine aguicheuse, Et ses modestes volets roulants Sont bien ordinaires forcément. La p’tite maison qui nous observe Avec son œil de bœuf très chic, La p’tite maison elle nous conserve Dans sa vaste véranda magique. Un long et large banc de granit Entouré de quelques marguerites, Un funèbre barbecue de marbre Invitent à des pensées macabres. La p’tite maison et son jardin Avec sa pergola plastique, La p’tite maison et ses p’tits nains Se donne un p’tit air romantique. La terrasse en planche de Deauville Se décore de pots en argile, Très à la mode, oui très tendance, Peints à la main de préférence. La p’tite maison et ses statues Toutes en pierre blanche reconstituée, La p’tite maison mérite d’être vue, Et visitée comme un musée. Bien sur la vaste et ronde piscine, Entourée d’une haie en résine, Ajoute un zeste de confort Et d’agréables senteurs de chlore. La p’tite maison ferme sa porte Aux curieux et autres parasites, La p’tite maison est une place forte Qui interdit toute visite. Vous n’verrez pas l’bel intérieur Ultra moderne, très art-déco, Un boulot de décorateur, Le must du must, le meilleur pro. La p’tite maison témoin d’nos vies, Avec son mignon lampadaire, La p’tite maison qu’on a bâtie Nous a dévoré nos salaires. Jean-Pierre :62:
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site