Le marinier chantant !

 à Bunny le Pouët 

Le marinier chantant !


Au fil de l’eau calme du fleuve ,
Le temps prend son temps ,
Les souvenirs font ce qu’ils peuvent ,
Sur le rêve flottant ,
La brume caresse avec douceur ,
La route fluvial,
Effaçant tristesse et noirceur ,
Et sourire jovial ,
Le marinier chante à l’aurore ,
Sa grande joie de vivre ,
La guitare distille ses accords ,
Et le cœur s’enivre.

Le long des berges quelques poules d’eau ,
Ecoutent en silence ,
Un héron parmi les roseaux ,
S’offre un pas de danse ,
Les ablettes montent à la surface ,
Les ouies attentives ,
Un vieux sandre en oublie la chasse ,
Quelques carpes le suivent ,
Les cerfs et biches sortent du bois ,
Afin d’applaudir ,
Le chanteur à la puissante voix ,
Les notes de séduirent.

Le temps a ralenti sa course ,
D’écluse en écluse ,
La lenteur apaise et ressource ,
Se transforme en muse
Du poète heureux d’être libre ,
Liberté enfin ,
Loin d’un monde qui déséquilibre
Les fragiles terriens ,
La folie des hommes en fureur ,
Se noient dans la brume ,
Les méandres balaient les aigreurs ,
Bien loin du bitume.

Au fil de l’eau calme du fleuve ,
Le temps prend son temps ,
Les souvenirs font ce qu’ils peuvent ,
Sur le rêve flottant ,
La brume caresse avec douceur ,
La route fluvial,
Effaçant tristesse et noirceur ,
Et sourire jovial ,
Le marinier chante à l’aurore ,
Sa grande joie de vivre ,
La guitare distille ses accords ,
Et le cœur s’enivre.

Jean-Pierre Georget


http://ronfleur.centerblog.net/

 

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site