L'extraterrestre

L'extraterrestre Avez vous vu l'extraterrestre Débarquant soudain d’un pas leste Sur notre magnifique couche terrestre Sans aucune intention funeste. Allez pour commencer très fort Il s’offre une soirée réconfort, Loin de l’espace, des météores, Il allonge son vert petit corps. Mais la télé réalité Avec ses fausses célébrités L’a proprement exaspéré Il n’a qu’une envie oublier. Il remonte vite dans sa soucoupe, Avale nerveux un bol de soupe Et puis s’envole la mine chagrine Vers sa galaxie d’origine. Avez vous vu l’extraterrestre Débarquant soudain d’un pas leste Sur notre magnifique couche terrestre Sans aucune intention funeste. Son estomac lui crie famine Il rêve de gastronomie fine, Il ne se contente pas d’sardine, Mais exige la meilleure cuisine. Il dévore d’un bon appétit Du poulet él’vé en batt’rie, Beurk, dégoûté il le vomit Et traumatisé il s’enfuit. Il remonte vite dans sa soucoupe, Avale nerveux un bol de soupe Et puis s’envole la mine chagrine Vers sa galaxie d’origine. Avez vous vu l’extraterrestre Débarquant soudain d’un pas leste Sur notre magnifique couche terrestre Sans aucune intention funeste. Il côtoie les hommes politiques, S’imprégnant de leur dialectique, De leurs idées philosophiques, Mais il fini par être sceptique. Ah les douces et sucrées promesses, Dans le sens du poil ça caresse, Mais au pouvoir, oh quelle tristesse ! Alors ce joli monde il laisse. Il remonte vite dans sa soucoupe, Avale nerveux un bol de soupe Et puis s’envole la mine chagrine Vers sa galaxie d'origine. Avez-vous vu l’extraterrestre Débarquant soudain d’un pas leste Sur notre magnifique couche terrestre Sans aucune intention funeste. Il est plein de curiosité, Frémissant de vivacité, Même s’il commence à observer Avec un peu d’nervosité. La planète bleue est bien malade, Il la devine triste et maussade, Partout ce n’est que fusillades, Alors il stoppe son escapade. Il remonte vite dans sa soucoupe, Avale, nerveux, un bol de soupe, Et puis s’envole la mine chagrine Vers sa galaxie d’origine. Avez-vous vu l’extraterrestre Débarquant soudain d’un pas leste Sur notre magnifique couche terrestre Sans aucune intention funeste. Il déambule au nord, au sud, Il survole toutes les latitudes, Le cœur rempli de mansuétude Qui se transforme en inquiétude. Quand il voit qu’au nord l’opulence Fait place au sud à l’indigence Dans une quasi indifférence, Il s’écroule de désespérance. Il remonte vite dans sa soucoupe, Avale, nerveux, un bol de soupe, Et puis s’envole la mine chagrine Vers sa galaxie d’origine. Avez-vous vu l’extraterrestre Débarquant soudain d’un pas leste Sur notre magnifique couche terrestre Sans aucune intention funeste. Il est plein d’bonnes résolutions, Toujours de bonne composition, Même s’il commence son inspection Avec beaucoup d’appréhension. Les armes de destruction massive, De destruction définitive, Avec ses meurtrières ogives L’ mettent dans une humeur dépressive. Il remonte vite dans sa soucoupe, Avale, nerveux, un bol de soupe, Et puis s’envole la mine chagrine Vers sa galaxie d’origine. Vous n’verrez plus l’extraterrestre Sur notre magnifique couche terrestre, Il est resté, la mine chagrine, Dans sa galaxie d’origine. Jean-Pierre Georget :37:
Commentaires (4)

1. jean-Pierre 23/02/2007

Non, c'est du crottin !!!

2. soyer 21/01/2007

ouè c trop de la connerie se truc

3. mike 22/11/2006

interaissent

4. melodie 23/05/2006

vous ete com

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site