Jardinier

 

  Jardinier

Connaissez-vous ce jardinier
Qui gratte à longueur de journée
Son petit coin de paradis ?
Il va vendre sur le marché
Les légumes de son potager
Pour amasser plein de radis ?

Les fruits, les fleurs, les poissons rouges,
Ah quel boulot, faut qu’il se bouge
Et les cinquante ans qui arrivent
En même temps que les convives.

Il avait prévu aujourd’hui
De sarcler avec énergie
Et couper quelques fleurs d’automne,
Mais les voilà, oh ça déconne.

Pourtant les géraniums réclament
Et le menacent même d’un blâme
S’il n’entretient pas leur beauté,
Il faut virer les invités.

Mais trop tard ils ont envahi
Son fief il est abasourdi,
Son déjeuner en amoureux
N’est plus, forcément, qu’un vœu pieux.

Déjà ils ouvrent son frigidaire,
Ils se servent en vin et en bière,
Ils vont dévorer la volaille
Que Fernande a rôti à l’ail.

Ah quelle galère les cinquante ans,
Avec son lot d’emmerdements,
Et mes haricots à cueillir !
Bon sang, mais quand vont-ils partir ?

Son seul espoir, c’est Nicolas,
Il va peut-être le tirer d’là,
Il téléphone à l’Elysée,
Qui menace de sanctionner.

Et c’est ainsi que Méréville,
Une petite bourgade tranquille
A perdu son garde champêtre,
Muté par not’e vénéré maître.

Connaissez-vous ce jardinier
Qui gratte à longueur de journée
Son petit coin de paradis ?
Il va vendre sur le marché
Les légumes de son potager
Pour amasser plein de radis ?

Hihan !

 

 

Commentaires (3)

1. Michèle 14/09/2008

Image

J'avoue !!!!
C'est bien moi qui l'ai muté le garde champêtre de Méréville !
Pffffffffffff !

2. Nicolas 14/09/2008

Image

C'est pas moi, c'est Michèle !
Pfffffff !

3. Quel boulot ! 14/09/2008

Image

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site