Gentil boucher

                                              

 Gentil boucher

  

       Ecoute !!!

 

 

Je suis un très gentil boucher,

Certes un peu trop sentimental

Et je suis vraiment très touché

Quand je découpe un animal.

Les agneaux et les jolis veaux

Me font pleurer de désespoir,

Quand je les détaille en morceaux,

Ca me déprime à c’mettre à boire.

 

Je suis boucher végétarien,

(Je sais bien que c’est pas commun,)

C’est un travail de galérien,

Je dirais même plus inhumain.

 

Je suis un très gentil  boucher,

Je ne mange jamais d’animal ,

Même pas le moindre steak haché,

Ça me démolit le moral.

Je me nourris exclusiv’ment

De carottes rapées, de choux blancs,

Ça me réussit pleinement,

Je suis en forme, très pétulant.

 

Je suis boucher végétarien,

(Je sais bien que c’est pas commun,)

C’est un travail de galérien,

Je dirais même plus inhumain.

 

Regardez ces pauvres poulets

Qui ne demandent qu’à exister

Et ce si câlin porcelet,

Sauvagement exécuté.

Et cette vache est devenue folle

D’avoir du quitter son cher veau,

Vous pouvez me croire sur parole,

Les remords me rongent le cerveau.

 

Je suis boucher végétarien,

(Je sais bien que c’est pas commun,)

C’est un travail de galérien,

Je dirais même plus inhumain.

 

J’aurais aimé vendre des légumes

Dans de jolis sacs en papier,

Je suis triste et plein d’amertume

De voir toute cette viande écorchée.

Parlez-moi de tomates bien rouges,

De champignons, de haricots,

Il va falloir que je me bouge

Et que je change de boulot.

 

Je suis boucher végétarien,

(Je sais bien que c’est pas commun,)

C’est un travail de galérien,

Je dirais même plus inhumain.

 

                                        

                                                                                     

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×