Escapade

Escapade

Ecoute !!! 
Dans la forêt remaquillée
Par le printemps enfin présent,
Sur des feuilles en guise d’oreiller,
Ils se reposent, les amants.
L’aventure n’est que passagère,
Mais l’instant est bien savoureux,
Au milieu des jeunes fougères,
Ils jouent les tendres amoureux.

Au loin des silhouettes s’agitent,
Dans la clairière, entre les chênes,
La magie des lieux est détruite
Par les appels qui se déchaînent.
Rester encore un peu ensemble,
Main dans la main, regard humide,
Corps fatigué, l’âme qui tremble,
Ils se lèvent, le visage livide.

Dans le fossé, des fleurs fanées,
Délaissées par les promeneurs,
Se sentant seules, abandonnées,
Attendent la faucheuse de malheur.
Les petits pas prudents et lents
Tracent des empreintes dans le chemin,
Souvenir fugace forcément,
L’avenir est au lendemain.

Et c’est la fin de l’escapade
Car la retraite a sa maison,
C’était une jolie ballade,
Mais il faut bien garder raison.
La directrice va les gronder
Comme on sermonne des enfants,
Mais c’est si bon de s’évader,
Ils le referont sûrement.

Dans la forêt déshabillée
Par un hiver trop insistant,
Feuilles mortes en guise d’oreiller,
Ils sont endormis, les amants.
Deux vies éteintes doucement,
Comme la flamme d’une bougie,
Un soupir de soulagement
Et puis c’est la mort qui surgit.

   Jean-Pierre

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site