Enterrement

Enterrement

On se revoit qu’aux enterr’ments,
Cela devient bien déprimant,
Le temps passe et la lassitude
S’installe comme un macabre prélude.

On se revoit qu’aux enterr’ments,
Oui c’est l’occasion forcément,
Tu as pris quelques rides au front,
Saturne se moque des fanfarons.

On se revoit qu’aux enterr’ments,
On s’en pass’rait évidemment,
On n’échange même pas quelques mots,
Le cœur est triste même s’il fait beau.

On se revoit qu’aux enterr’ments,
En repensant aux bons moments,
La pudeur interdit les larmes, 
Mais le rire a rendu les armes.

On se revoit qu’aux enterr’ments,
La mort s’acharne impunément
A transformer en souvenir
Nos petits moments de délire.

On se revoit qu’aux enterr’ments,
Le temps passe et fatalement,
Oui, on se reverra encore,
Oui, on se reverra encore…

Jean-Pierre

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site