Dégueulasse !!!

Dégueulasse

 
C’est une chanson romantique,
Sur les beaux principes hygiéniques, 
Avec un gel philosophique,
Parfum savonnette biologique.
C’est une chanson salutaire
Sur l’art de se laver l’derrière
Avec l’aide d’un bon karcher,
Pour éliminer tous les vers.

Les narines  des nymphes de l’usine
Sont  en colère,
Dans la cafète ça sent l’urine,
De l’air de l’air !
A la douche le trop vilain crade,
Avec javel,
Il va tous nous rendre malade,
Il pue bordel !

Quand il se coiffe le matin,
Les jolis poux
S’activent dans sa salle de bain,
Mais il s’en fout !
Son cou noircit sa chemisette
D’épaisse crasse,
Ah il ne sent pas la violette,
Le dégueulasse.

Quand il enlève son cal’çon,
Quel évèn’ment,
Ça fouette de Calais à Toulon,
Evidemment !
Les asticots se font la malle
Dans ses chaussettes,
Faut dire qu’il est vraiment très sale
De la coquette !

Si par malheur il se déchausse,
Bonjour l’odeur,
Ça renifle le calendos
Quelle puanteur !
Et ses mains dégagent un parfum
De rat d’égout,
A vous contrarier le tarin
Qui fait la moue !

Il faudra bien qu’un jour prochain,
On le savonne,
Avec un gant rugueux de crin,
Qu’on le bichonne !
Mais qui voudra s’en approcher,
Un volontaire,
Ce n’est pas facile à trouver,
Ah quelle misère !

C’est une chanson romantique,
Sur les beaux principes hygiéniques, 
Avec un gel philosophique,
Parfum savonnette biologique.
C’est une chanson salutaire
Sur l’art de se laver l’derrière
Avec l’aide d’un bon karcher,
Pour éliminer tous les vers.

    Ju’âne Pedro

Commentaires (8)

1. Rêve de truie de mer 01/03/2009

"Au secours! J'me noie!"

Splash sproutsch, recrache l'eau.

Je suis une truie, en bikini rouge pois blancs
(ce truc ne prend pas les images, ben, mieux encore, on va faire un petit court-métrage):
Je me débats désespérément, les quatre pattes hors de l'eau, peut-être pas très élégante, mais vraie!!!, mes forces me lâchent, je perds l'espoir, déjà je veux abandonner le combat, puis je vois, à l'horizon lointain, une masse se dirigeant frénétiquement vers moi.
Serait-ce lui??? Mon cerveau n'étant plus très bien irrigué, je pense néanmoins voir un Saint Bernard... je suis déçue- Nooooooooooon!Noooooon!
Je veux me laisser aller, je n'ai plus la force, d'ailleurs mon coeur s'arrête à ce moment précis. Ma dernière pensée est "c'est pas lui que j'attendais", la tête déjà sous l'eau. Mais là, ma couche de graisse vient contrecarrer mes projets, et je remonte légèrement, mon groin hors de l'eau, et c'est la seule chose qui soit encore fonctionnel, il fait: "Sniff, sniff.. sniff sniff sniiiiiiifff". Je le reconnais enfin "Non, je n'y crois pas. Je n'y croyais plus! C'est pas possible, quel bonheur!!!"
Et j'absorbe en moi cette odeur envoûtante et elle me réinsuffle la vie - et pourtant il est encore à trois km ! - je vois les étoiles, mon coeur reprend son travail, de même que mes entrailles, et je crie:

"Viens jusqu'à moi!!!!"
Et là, zen, car je sais qu'il est enfin là, je me laisse flotter et je l'attends

Il faut imaginer ça avec la musique de la chanson "Cerdos al mar" de J.M. Verrat

2. Ju'âne Pedro 26/02/2009

Image

Suffit de demander et hop !
Bisoussssss !

3. Pêcheresse pieuse 26/02/2009

Ben, que celui qui n'a jamais perdu de combat hygiénique jette le premier hameçon!!!
Quant à moi,
la vielle pieuvre,
je vous dis ciao
et m'remets à l'oeuvre
car moi j'le veux,
ce vieux dégueu!

4. Tsc hikka 19/02/2009

Décidément, ça ne me réussi jamais, la provoque... Je vous ne ennuierai donc plus avec mon romantisme premier degré. Bien à vous!

5. Ju'âne Pedro 18/02/2009

Mieux, non, pire, pas de blème !
Bisoussssss !


6. Tschikka 18/02/2009

Mais il est nul ce poème!!! Vous ne savez pas faire mieux??

7. Beurk ! 15/02/2009

Image

Pas une vie d'être poisson !
Pffffff !

8. team leader rousseau douche n3 (site web) 13/02/2009

tres bien mais quand il va a la peche il na pas besoin dapat il a le fromage au bout de la gaule bon appetit

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site