Muguet

Muguet


J’aime à les cueillir, les mignotes,
Qu’elles soient papistes ou huguenotes,
J’aime à dérober les mignotes,
Qu’elles soient pécunieuses ou sans dote !

Je suis un muguet de cour,
Toujours à la mode qui trotte,
Habillé de beaux atours,
Je séduis même les dévotes,
Jouant du plat de la langue,
Ma parladure n’est que fleur
Et les belles sont exsangues,
Après mes charges de seigneur.

J’aime à les cueillir, les mignotes,
Qu’elles soient papistes ou huguenotes,
J’aime à dérober les mignotes,
Qu’elles soient pécunieuses ou sans dote !

Ensuite les rebiscouler
D’un poutoune sur le front,
Et puis proditoirement,
M’enfuir comme vilain fripon,
Vers de nombreux chamaillis
A gagner de cœur en cœur,
Tout en rire et en saillie
Pour capturer l’âme sœur.

J’aime à les cueillir, les mignotes,
Qu’elles soient papistes ou huguenotes,
J’aime à dérober les mignotes,
Qu’elles soient pécunieuses ou sans dote !

Les maris rêvent de hart
Pour me décorer le col,
Mais la mort de moi, s’écarte,
Mon étoile brille comme pistoles
Car je suis muguet de cour,
Mignon du roi Henri III,
Habillé de beaux atours
Et je crie « Dieu sauve le Roi » !

J’aime à les cueillir, les mignotes,
Qu’elles soient papistes ou huguenotes,
J’aime à dérober les mignotes,
Qu’elles soient pécunieuses ou sans dote !

Ju'âne Pedro

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site